Créations partagées

Opéra Citoyen

opéra citoyen - jean-pierre seyvos

Objectif: Créer un opéra dont l’élaboration et la réalisation associent une équipe professionnelle (compositeur, metteur en scène, chanteur, musicien, scénographe et vidéaste), des enfants d'âges différents au sein d'établissements scolaires : une classe de CM1 (école des Rochettes), une classe de 4ème (collège Louis Jouvet), une classe de 1ère (lycée Jean Giraudoux) et une section TEMSEC (lycée Martin Nadaud), à partir de la notion de controverse.

 

opéra citoyen - chloé latour

Pourquoi un opéra ? Parce que la forme finale sera à la fois vocale (et utilisant la voix et les chœurs dans tous leurs registres : parlés, chantés, bruités, soufflés, avec polyphonies de matières sonores vocales, etc…) instrumentale, scénique, avec toutes les caractéristiques de l’opéra : une dramaturgie, des mythes, et une intensité des personnages, humains et non humains.

 

Pourquoi citoyen? Parce que les thèmes abordés (environnement, climat, santé, etc...) sont essentiels dans la construction de la société de demain, et qu’il est donc vital de former les élèves actuels à la citoyenneté, de les rendre « acteurs » de leurs opinions. Parce qu’il est essentiel dans le monde d’aujourd’hui de pouvoir écouter et comprendre d’autres points de vue que le sien, d’apprendre à identifier les « catégories d’acteurs » concernés par un sujet, de dépasser les représentations toutes faites, et d’élaborer ses arguments à partir d’un travail de documentation.

Compositeur: Jean-Pierre Seyvos / Metteur en scène: Chloé Latour / en partenariat avec S-CompositionDate prévue pour la création: 24 mars 2018 à la Ferme de Ville Favard en Limousin

(http://www.fermedevillefavard.com/)


Télécharger
Opéra-citoyen note d'intention.pdf
Document Adobe Acrobat 71.6 KB

Agoras de rue

L’économie pourrait être sociale et solidaire… pourquoi pas l’écologie ?

Scénettes théâtrales et débat, sur l’espace public, durant lequel l’habitant est embarqué dans un échange de point de vues sur l’écologie… politique !

 

Les agoras de rue sont des débats éphémères en plein air. L'Assemblée Générale des Terriens s'installe sur la place publique et convoque les Nouveaux États Généraux. Nous allons recueillir les vœux et les doléances du peuple !

Pour parler vraiment d'écologie, on ne peut pas se limiter aux écogestes. Il faut revenir sur le terrain politique, exprimer des convictions, avoir le courage de ne pas être d'accord !

A quoi sommes-nous attachés ? Quel est pour nous l'enjeu le plus important par rapport à l'état de la Terre ? Qu'est-ce qu'il faudrait changer ?

Quatre orateurs partagent leur point de vue avec les passants, l'argumentent, proposent des actions concrètes. À la suite des discours, le public se spatialise autour de la proposition qui l’a touché le plus.

« Pourquoi, cher monsieur, avez-vous choisi cet orateur ? » « Et vous, madame, êtes-vous d'accord ? »...

Le débat est lancé !

 

En partenariat avec l'Agora de Nanterre et les membres du collectif Relevons la tête.